Au bonheur d’être confiné – contre Agamben et la génération inoxydable

Sur la critique du confinement et le cas Agamben (et consorts) Il est de bon ton, pour les boutiquiers dont le fond de commerce est de toujours tout critiquer par principe, de dénoncer le confinement, cette épouvantable violence faite à la sacro-sainte liberté de déplacement, à cette liberté de papillonner sans cesse et sans but,... Lire la Suite →

Atterrir en urgence : l’impérieuse nécessité de l’autonomie

Contrairement à ce qu’assènent les dogmes de la théorie culturelle, la marque d’une civilisation avancée n’est pas l’amour ou la paix, mais le discernement de la vérité, laquelle peut être à la fois belle comme laide, de même qu’elle peut être bonne ou épouvantable.Léopold Kohr Il fut un temps, nous dit Aristote, où l’Homme se... Lire la Suite →

Face à l’effondrement : décalage du point de référence, sécession et restauration

Décalage du point de référence Depuis quelques années, rares sont les jours qui passent sans que s’allonge l'effroyable litanie des catastrophes inédites qui frappent notre monde dévasté par la mégalomanie de l’homme industriel. Quand certains s’écharpent pour définir si nous sommes entrés dans l’ère de l’Anthropocène ou dans celle du Capitalocène, il paraît plutôt à... Lire la Suite →

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer